Alexis Clairaut (1713-1765)

Chronologie de la vie de Clairaut (1713-1765)


8 août 1759 (1)
M. Clairaut a demandé des commissaires pour éxaminer un ouvrage qu'il veut publier sur la derniere comète, on a nommé MM. l'abbé de La Caille et Bezout (PV 1759, f. 643r).

Gallica

Il s'agit de Théorie du mouvement des comètes, dans lesquelles on a égard aux altérations que leurs orbites éprouvent par l'action des planètes. Avec l'application de cette théorie à la comète qui a été observée dans les années 1534, 1607, 1682 et 1759, Paris, Michel Lambert, s. d. (1760), 2 pl., alias C. 51 (Taton 76).

La Caille et Bézout remettent leur rapport le 18, reproduit dans HARS 1760 (1766), pp. 128-135 (cf. 18 août 1759 (1)), et Grandjean de Fouchy un certificat le 6 février 1760 (cf. 6 février 1760 (3)).

Clairaut présente un exemplaire imprimé de C. 51 à l'Académie le 8 mars 1760 (cf. 8 mars 1760 (1)).

Il avait annoncé la fin de l'ouvrage à Daniel Bernoulli le 4 août [1759], et le promet à Voltaire le 16 août (cf. 16 août 1759 (1)) (qui en a possédé un exemplaire (Havens 59, p. 129)).

D'Alembert et Clairaut se mettent en garde (cf. 13 août 1759 (1), 13 août 1759 (2)).

Pingré en parle quand il est encore sous presse (cf. 14 novembre 1759 (1)), tout comme La Caille (cf. 12 janvier 1760 (2)), Boscovich (cf. 14 janvier 1760 (1), 4 février 1760 (1)) et un certain M. D. B. (cf. Janvier 1760 (1)).

L'ouvrage est précédé d'une épître de Voltaire à la marquise du Châtelet :
Comètes, que l'on craint à l'égal du tonnerre,
Cessez d'épouvanter les peuples de la Terre ;
Dans une ellipse immense achevez votre cours ;
Remontez, descendez près de l'astre des jours.
Lancez vos feux, volez ; et revenant sans cesse,
des mondes épuisez ranimez la vieillesse (C. 51, non paginé).

Voltaire avait placé ces vers, qui ouvrent également C. 50 (cf. 20 décembre 1745 (1)), en tête de ses Éléments de la philosophie de Newton, Amsterdam, 1738 (Voltaire 68-, vol. 15, pp. 186-191).

Dans un « Avertissement », Clairaut rappelle les critiques de Le Monnier et d'Alembert :
L'arrivée de la comète dans le temps et dans les époques que j'avais annoncées m'aurait procuré toute la satisfaction que j'en attendais, si je n'avais essuyé les contradictions de quelques géomètres et astronomes. Ils ont prétendu que toute la gloire de la prédiction devait appartenir à Halley, et que mes calculs n'avaient apporté aucun degré d'exactitude à la conjecture de ce célèbre astronome. Ils ont taxé d'erreur, et d'erreur considérable la différence qui se trouvait entre le résultat de mon calcul et celui des observations. Cette question a été si amplement débattue entre mes adversaires et quelques-uns de mes ais, et dans un écrit [C. 49 NDA] que j'ai cru devoir publier moi-même sur ce sujet, que je n'entrerai pas de nouveau dans la discussion de la matière. J'observerai seulement par rapport au[x] mémoires qui ont été insérés dans les journaux, pour instruire le public du sujet de la contestation, qu'il suffisait que l'objet de la contestation, la nature du travail qu'elle demandait et le résultat de ce travail, y fussent exposés d'une manière claire et précise, qu'il aurait été même déplacé de s'y appesantir sur les détails astronomiques et géométriques. C'est la seule réponse que je croie devoir opposer au reproche qu'un célèbre géomètre a fait à mes défenseurs d'être plus zélé qu'éclairés en géométrie. Ceux qui voudront juger par eux-mêmes de tout mon travail en trouveront un compte exact dans cet ouvrage.
En note : Deux académiciens distingués dans leur corps [Lalande et Le Roy], et un homme du monde digne de toues les compagnies savantes [Dionis du Séjour ?] sont les auteurs des pièces écrites pour ma défense, lesquelles sont insérées dans l'Année littéraire, pour 1759, tom[e] 2, pag[e] 217 [cf. 7 avril 1759 (1)], tom[e] 4, pag[e] 240 [cf. 10 juillet 1759 (1)], tom[e] 5 pag[e] 27 [cf. 3 août 1759 (1)], dans le Mercure de mai, pag[e] 147 [cf. [c. mai] 1759 (1)], et dans le Journal encyclopédique de juin, second vol[ume] pag[e] 41 [cf. Juin 1759 (1)]. Les mémoires qui y ont donné occasion se trouvent dans les Mercure d'avril, second vol[ume], pag[e] 181 [cf. [c. 7] avril 1759 (1)] et de juillet, pag[e] 140 [cf. [c. 10 mai] 1759], dans le tom[e] 2 de l'Observateur littéraire [cf. [c. mai] 1759 (2)] et le second volume du Journal encyclopédique de juillet pag[e] 117 [cf. [c. 15 juillet] 1759] (C. 51, pp. ii-iii).

Clairaut y évoque sa collaboration avec Lalande, sans citer nommément les autres collaborateurs (cf. [c. juin] 1757 (1)).

Date affinée :
Après avoir calculé ces petites objets, et être revenu avec soin sur toutes les parties de l'opération, j'ai trouvé la théorie plus voisine des observations d'environ 10 jours, c'est-à-dire que le temps du passage au périhélie qu'elle donne est vers le 4 ou 5 avril. (C. 51, p. xiv, note).

L'erreur n'est plus que de 23 jours (Taton 86).

Lacroix :
L'erreur de ce résultat ne fut que de 22 jours, et de Laplace a remarqué qu'elle n'eût été que de treize si Clairaut avait connu plus exactement la masse de Saturne (Lacroix 13).

Clairaut fixera la date du périhélie au 31 mars dans C. 56 (cf. 3 décembre 1761 (1)).

C. 51 contient une nouvelle édition de C. 48 (cf. 15 novembre 1758 (1)).

Clairaut en remet un exemplaire à Jacquier (cf. 6 mai 1760 (1)), à l'abbé Chappe à destination de Razumovskij, le président de l'Académie de Pétersbourg (cf. [c. 20] novembre 1760), et un à Müller par le biais de Gallitzin (cf. 31 décembre 1760 (1)), que le destinataire présente à l'Académie le (27) 16 février 1761, et dont il accuse réception le (21) 10 avril 1761, un à destination du président de la Royal Society et un autre à Bradley par le biais de Stuart (cf. [16 mai 1760]), Ferner prenant des nouvelles de celui de Bradley le 18 novembre 1760 (cf. 18 novembre 1760 (1)), un pour Euler via Lalande (cf. 27 mai 1762 (1)).

Un exemplaire de C. 51 est acheté par le comte Joseph Teleki 3 livres 10 sols (cf. 7 mars 1761 (2)), une autre est transmis au grand vizir de Turquie par Lalande (cf. 18 août 1762 (1)).

Lagrange n'a pas vu en 1762 les travaux de Clairaut sur la comète (cf. 1 juin 1762 (1)).

Clairaut est trop occupé avec la comète pour s'intéresser sérieusement à l'inoculation (cf. 21 septembre 1760 (1)).

Aepinus ne semble pas au courant de la parution de C. 51 quand il propose le sujet du prix de Pétersbourg pour 1761 (cf. (5 septembre) 25 août 1760).

Clairaut évoque C. 51 dans sa lettre à Bossut du [8 mars 1761].

C. 51 est annoncé dans le Journal de Trévoux, avril 1760, pp. 1137-1138.

Un extrait de C. 51 se trouve dans le dans le Journal encyclopédique, mars 1760, pp. 147-148, l'Avant-Coureur, 7 avril 1760, pp. 195-196, le Journal de Trévoux, juillet 1760, pp. 1714-1726, et dans le Journal des sçavans (cf. Novembre 1760 (1)). Ils sont tous favorables à Clairaut, y compris celui du Journal encyclopédique. Celui du Journal de Trévoux provoquera une réaction d'arrière-garde sur le système newtonien (cf. Journal de Trévoux, août 1760, pp. 2098-2107).

C. 51 est implicitement mentionné par Bertier au détour d'une lettre au Journal de Trévoux (cf. 15 février 1761 (2)).

D'Alembert critique C. 51 dans les douzième et treizième mémoires de ses Opuscules, (Alembert 61-80, vol. 2) (cf. 18 novembre 1761 (2)), publication entraînant une réponse de Clairaut dans le Journal des sçavans (cf. [c. décembre] 1761), puis une de d'Alembert dans le Journal encyclopédique (cf. 18 janvier 1762 (1)), puis une de Clairaut dans le Journal des sçavans (cf. [c. juin] 1762 (1)), puis une de d'Alembert le 5 juillet 1762 (cf. 5 juillet 1762 (1)).

Un exemplaire de C. 51 se trouvait dans la bibliothèque de Dortous de Mairan (Mairan 71, p. 109), de Malesherbes (Malesherbes 97), de Trudaine de Montigy (Trudaine de Montigny 77, p. 121) et dans celle de l'un de ses fils (Trudaine 03, p. 100), d'Arago (Arago 54, p. 110).

En 1774, C. 51 se vendait 3 livres chez le libraire Le Jay (cf. 1774 (2)).

Condorcet mentionne C. 51 dans les articles « Problème des trois corps » (cf. 15 novembre 1747 (1)) et « Comètes » du Supplément à l'Encyclopédie (cf. 25 avril 1759 (2)).

La lecture de C. 51 est conseillée par Lalande dans son Astronomie, dans l'article « Astronomie » du Supplément à l'Encyclopédie (cf. Lalande), et dans la Connoissance des temps (cf. 13 janvier 1759 (1)).

Il le cite aussi dans (Lalande 64a ; Lalande 92) et (Lalande 03) (cf. [c. juin] 1757 (1), 9 juillet 1757 (1)).

Lalande dans l'article « Perturbations » du Supplément à l'Encyclopédie :
Si chaque planète, en tournant autour d'un centre, n'éprouvait d'autre force que celle qui la porte vers ce centre, elle décrirait un cercle ou une ellipse, dont les aires seraient proportionnelles aux temps; mais chaque planète étant attirée par toutes les autres, dans des directions différentes et avec des forces qui varient sans cesse, il en résulte des inégalités et des perturbations continuelles. C'est le calcul de ces dérangements qui occupe actuellement les géomètres et les astronomes. Newton commença par celles de la lune ; M. Euler, M. Clairaut, M. d'Alembert, M. de la Grange, ont perfectionné cette théorie. M. Euler a calculé les inégalités de Saturne, dans une pièce qui a remporté le prix de l'Académie en 1748. M. Euler, M. Clairaut et M. d'Alembert ont calculé celles de la Terre. J'ai examiné moi-même celles de Mars et de Vénus (Mém[oires] acad[émiques] 1758, 1760 et 1761), qui se sont trouvées assez considérables pour mériter d'être employées dans les calculs astronomiques, et celles de Mercure, dans les Mém[oires] de 1771. Les inégalités de Jupiter ont été calculées par M. Euler, dans la pièce qui fut couronnée en 1752 (Recueil des pièces qui ont remporté les prix, t. VII), et ensuite par M. Mayer. M. Wargentin en a fait usage dans la table de Jupiter, qui par-là se sont trouvées beaucoup plus exactes, de même que celles des satellites. Les perturbations des satellites de Jupiter ont été discutées par M. de la Grange, dans une pièce qui a remporté le prix à l'Académie, et par M. Bailly, dans un ouvrage particulier [(Bailly 66a)] ; mais tous ces calculs peuvent être refaits avec plus de détail et plus de précision, lorsqu'on aura perfectionné davantage, et les données sur lesquelles le calcul est fondé, et les méthodes analytiques par lesquelles on parvient au résultat. On trouvera les principes élémentaires dans mon Astronomie, et les calculs plus détaillés dans les ouvrages que j'ai cités, dans les Recherches sur le système du monde par M. d'Alembert [(Alembert 54-56)], dans la Théorie des comètes [C. 51] de M. Clairaut (Lalande 77c).

C. 51 est encore mentionné dans Montucla (édité par Lalande) (cf. [c. juin] 1757 (1)), par Fontana dans (Fontana 80, p. 168), par Bailly (cf. 15 novembre 1758 (1), 3 décembre 1761 (1)), par Bossut (cf. 15 novembre 1758 (2)).

C. 51 est étudié dans (Tournès 96, pp. 317-324).

C. 49 mis à part (cf. 11 août 1759 (1)), Clairaut retourne aux comètes avec C. 56 pour le prix de l'Académie de Pétersbourg pour 1761 (cf. (5 septembre) 25 août 1760).
Abréviations
  • C. 48 : « Mémoire sur la comète de 1682, adressé à MM. les auteurs du Journal des sçavans », Journal des sçavans, janvier 1759, pp. 38-45 [Télécharger] [15 novembre 1758 (1)] [(1 juillet) 20 juin [1731]] [19 novembre 1755 (1)] [Plus].
  • C. 49 : Clairaut (Alexis-Claude), Réponse de M. Clairaut à quelques pièces la plupart anonymes dans lesquelles on a attaqué le mémoire sur la comète de 1682 lu à l'assemblée publique de l'Académie des sciences du 14 [sic] novembre 1758, Paris, impr. M. Lambert, 1759, 22 p [11 août 1759 (1)] [29 juillet 1739 (2)] [6 décembre 1750 (1)] [Plus].
  • C. 50 : Newton (Isaac), Principes mathématiques de la philosophie naturelle, par feue Madame la marquise du Châtelet, G.-É. du Châtelet trad. et éd., A. Clairaut éd., Paris, Lambert, 1759, 2 vol., in-4° (iv)-xviii(vi)-437 p., 9 pl. ; (iv)-180-299 p., 5 pl [20 décembre 1745 (1)] [(1 juillet) 20 juin [1731]] [[? juillet 1734]] [Plus].
  • C. 51 : Clairaut (Alexis-Claude), Théorie du mouvement des comètes, dans lesquelles on a égard aux altérations que leurs orbites éprouvent par l'action des planètes. Avec l'application de cette théorie à la comète qui a été observée dans les années 1534, 1607, 1682 et 1759, Paris, Michel Lambert, s. d. [1760] [Télécharger] [(1 juillet) 20 juin [1731]] [6 avril 1743 (1)] [Plus].
  • C. 56 : Clairaut (Alexis-Claude), Recherches sur la comète des années 1531, 1607, 1682 et 1759, pour servir de supplément à la théorie par laquelle on avait annoncé en 1758 le tems du retour de cette comète. Pièce de M. Clairaut... qui a remporté le prix proposé par l'Académie impériale de Saint Pétersbourg pour l'année 1761..., Saint-Pétersbourg, Impr. de l'Académie impériale des sciences, 1762, in-4°, 42 p. pl [Télécharger] [3 décembre 1761 (1)] [15 novembre 1747 (1)] [[c. juin] 1757 (1)] [Plus].
  • HARS 17.. : Histoire de l'Académie royale des sciences [de Paris] pour l'année 17.., avec les mémoires...
  • NDA : Note de l'auteur.
  • PV : Procès-Verbaux, Archives de l'Académie des sciences, Paris.
Références
  • Alembert (Jean Le Rond, dit d'), Recherches sur différents points importants du système du monde, 3 vol., Paris, 1754-1756 [29 juillet 1739 (2)] [13 décembre 1741 (1)] [Plus].
  • Alembert (Jean Le Rond, dit d'), Opuscules mathématiques, 8 vol., Paris, 1761-1780 [Klingenstierna] [4 mars 1739 (1)] [Plus].
  • Arago (François), Catalogue des livres composant la bibliothèque de M. François Arago, Paris, 1854 [Télécharger] [13 décembre 1741 (1)] [4 août 1745 (1)] [Plus].
  • Bailly (Jean-Sylvain), Essai sur la théorie des satellites de Jupiter, Paris, 1766 [Télécharger] [13 décembre 1741 (1)] [6 décembre 1750 (1)] [Plus].
  • Fontana (Gregorio), Disquisitiones physico-mathematicae, nunc primum editae, Papiae, 1780 [Télécharger].
  • Havens (George R.), Torrey (Norman L.), « Voltaire's Catalogue of his Library at Ferney », Studies on Voltaire and the eighteenth century, 9 (1959) [[c. septembre 1741]].
  • Lacroix (Sylvestre François), « Clairaut », Biographie universelle, ancienne et moderne, J. F. Michaud éd., vol. 8, Paris, 1813, pp. 593-598 [Télécharger] [Sans date (1)] [29 juillet 1739 (3)] [Plus].
  • Lalande (Joseph Jérôme Le François de), Astronomie, 2 vol., Paris, 1764 [3 septembre 1735 (1)] [11 décembre 1737 (1)] [Plus].
  • Lalande (Joseph Jérôme Le François), « Perturbations », Supplément à l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, J.-B Robinet et P. Mouchon éds, 7 vol., 1776-1780, vol. 4, Amsterdam, 1777, p. 306 [Télécharger].
  • Lalande (Joseph Jérôme Le François de), Astronomie, 3e éd., 3 vol., Paris, 1792 [11 décembre 1737 (1)] [24 juillet 1739 (1)] [Plus].
  • Lalande (Joseph Jérôme Le François de), Bibliographie astronomique avec l'histoire de l'astronomie depuis 1781 jusqu'à 1802, Paris, 1803 [Télécharger] [29 avril 1733 (1)] [21 août 1737 (2)] [Plus].
  • Mairan (Jean-Jacques Dortous de), Catalogue des livres de feu M. Dortous de Mairan […] dont la vente commencera lundi 29 juillet 1771, Paris, 1771 [16 juillet 1729 (1)] [14 juin 1730 (1)] [Plus].
  • Malesherbes (Chrétien-Guillaume de Lamoignon de), Catalogue des livres de la bibliothèque de feu Chrétien-Guillaume Lamoignon-Malesherbes, Paris, 1797 [Télécharger] [14 juin 1730 (1)] [31 août 1740 (1)] [Plus].
  • Taton (René), « Inventaire chronologique de l'œuvre d'Alexis-Claude Clairaut (1713- 1765) », Revue d'histoire des sciences, 29 (1976) 97-122 [Télécharger] [13 avril 1726 (1)] [16 juillet 1729 (1)] [Plus].
  • Taton (René), « Le retour de la comète de Halley en 1759, vérification exemplaire de la loi de Newton », Académie Royale de Belgique, Bulletin de la classe des sciences, 5e série, 72 (1986) 206-219 [15 novembre 1758 (1)] [23 juin 1759 (1)] [Plus].
  • Tournès (Dominique), L'intégration approchée des équations différentielles ordinaires (1671-1914), Thèse de doctorat de l'Université Paris 7 - Denis Diderot, 1996 [6 décembre 1750 (1)] [15 novembre 1758 (1)] [Plus].
  • Trudaine (Charle-Louis), Catalogue des livres et manuscrits précieux provenant de la bibliothèque de Ch. L. Trudaine, après le décès de Mme sa veuve, Paris, 1803 [Télécharger] [26 septembre 1751 (2)].
  • Trudaine de Montigny (Jean-Charles-Philibert), Notice des quatorze dernières vacations des livres de la bibliothèque de feu M. Trudaine, conseiller d'Etat et conseiller aux conseils royaux des finance et du commerce, dont la vente se fera en son hôtel, rue des vieilles Audriettes, au Maris, le lundi premier décembre 1777 et jours suivants de relevée, Paris, 1777.
  • Voltaire (François Marie Arouet, dit), The Complete Works of Voltaire, 13? vol., Th. Besterman et al. Eds, Genève-Oxford, 1968- [Chronologie SA] [(1 juillet) 20 juin [1731]] [Plus].
Courcelle (Olivier), « 8 août 1759 (1) », Chronologie de la vie de Clairaut (1713-1765) [En ligne], http://www.clairaut.com/n8aout1759po1pf.html [Notice publiée le 1 août 2011].